Les arbres sont essentiels dans nos vies humaines, en raison notamment des nombreux bienfaits qu’ils nous procurent. Or, ils ont besoin de soins destinés à préserver leur santé mais également à ce qu’ils puissent nous offrir les qualités esthétiques recherchées. Cependant, il existe diverses techniques, notamment tailler ou élaguer. 

Tailler est une coupe de branches qui a pour but de prodiguer une forme prédéterminée, et ce, sans nuire au développement arboricole. Élaguer consiste à retrancher des branches mortes ou rendues inutiles ou nuisibles à la croissance d’un spécimen. 

  

La taille s’avère un véritable art 

Savez-vous que la taille des arbres est un savoir-faire transmis de génération en génération, et parfois depuis de nombreux siècles? Dans les années 1830 et 1914, un essor important s’est produit sur ce plan. Avec l’arrivée des outils spécialisés, ces techniques ont cependant beaucoup évolué depuis. La connaissance des plantes elle-même a participé à modifier les façons de faire. De nos jours, les connaissances et savoir-faire concernés font l’objet de formations. Il faut notamment savoir adapter la taille à l’essence de l’arbre ainsi qu’à son stade de développement. Sinon, des résultats désastreux peuvent s’ensuivre. 

Il existe une taille de formation qui s’adresse aux jeunes arbres et qui se déroule sur plusieurs années. Elle vise à ce qu’ils puissent former correctement leur tronc et à contrôler la formation des grands axes structurels de leur stade adulte. Il y a alors sélection des branches à conserver, laquelle peut se faire quand l’arbre a dix ou vingt ans, par exemple, selon l’essence. Il s’agit d’un véritable art du contrôle méthodique de la morphologie. La technique recherche également un équilibre structurel et une forme architecturée de la couronne de l’arbre (l’ensemble de ses branches). Au besoin, la forme du spécimen est modifiée afin de correspondre aux attentes. 

  

L’élagage: un jeu d’équilibriste entre les besoins humains et la santé arboricole 

L’élagage peut être utilisé dans le cadre d’une taille de formation. Cependant, la technique se pratique aussi de manière autonome. 

Il se passe dans la nature un phénomène important pour les arbres: les branches mortes finissent par se détacher d’elles-mêmes. Les arbres en deviennent plus vigoureux. En ville, les spécimens arboricoles n’évoluent pas en disposition serrée comme en forêt. Au contraire, ils bénéficient de beaucoup d’espace. Or, l’élagage à l’aide d’outils spécialisés, dit élagage artificiel, supplée en quelque sorte à ce phénomène naturel et essentiel. Il s’agit en effet de supprimer les branches mortes ou vivantes devenues inutiles: un véritable travail d’éclaircissement. Ainsi, les spécimens gagnent en solidité. Cependant, les gestes doivent être mesurés pour s’assurer qu’un arbre supporte bien l’intervention. Comme quoi l’optimal consiste à réserver cette technique à des arboriculteurs expérimentés. 

  

Faire faire la taille et l’élagage de ses arbres 

Vos arbres ont un réel besoin d’être couverts d’attentions. Ce sont des êtres vivants après tout. Aussi, procurez-les-leur en recourant à des arboriculteurs d’expérience. Il s’agit d’une valeur sûre qui vous évitera des conséquences regrettables, et parfois irrémédiables et coûteuses, attribuables à un manque de savoir et d’expérience.